Influences de l’environnement

Un approvisionnement en nourriture diversifié et constant est très important pour la santé des colonies d’abeilles. Pour elles, l’offre en nourriture existant dans la nature varie fortement au cours de l’année. Ce sont surtout l’avant-printemps commençant à mi-février (offre réduite en pollen pour nourrir les larves) et la phase suivant la première récolte de miel (pénurie de nectar d’env. mi-mai à mi-juillet) qui peuvent être problématiques.Il appartient à l’apiculteur de mettre une réserve de nourriture suffisante à disposition des abeilles en cas de période sans miellée.

3.2. Aide-mémoire «Périodes sans miellée» (V 1605)
 
 

Dans les cas extrêmes, faucher une prairie avec beaucoup de fleurs attrayantes pour les abeilles peut tuer jusqu'à 90'000 abeilles mellifères par hectare. Si le paysan tient compte de certains aspects du fauchage, il diminue sensiblement ces pertes ou peut même les éviter totalement.

3.3. Aide-mémoire «Eviter les pertes de fauchage» (V 1509)